Société Suisse de Mésothérapie
Schweizerische Gesellschaft für Mesotherapie
Swiss Society of Mesotherapy

La Mésothérapie en bref

Principaux points :

Ce qu'en disent les dictionnaires

Définition grand public

Définition médicale

Indications de la mésothérapie

Recommandations pour le patient

Questions / Réponses


 

Ce qu'en disent les dictionnaires :

 

Selon "Le Petit Robert" :
MESOTHERAPIE [mesoterapi] n.f. - v. 1960 : de méso-(derme) et thérapie : Traitement local par introduction dans le derme de substances médicamenteuses au moyen de courtes aiguilles groupées en batterie.

Selon "Le Larousse illustré" : 
MESOTHERAPIE n.f. Technique de traitement local, parfois considérée comme une médecine douce, consistant à injecter dans le derme, avec un appareil muni de plusieurs aiguilles, des doses minimes de médicaments.

Revenir au début de la page


Définition grand public :

La mésothérapie est un traitement médical consistant à administrer des médicaments par micro-injections dans la peau. Ni médecine parallèle, ni médecine douce, cette technique se rattache directement à la médecine traditionnelle. Elle est née en France en 1952. Le docteur Michel Pistor, qui l'a mise au point, partait de l'idée que le médicament doit parcourir le plus petit chemin possible pour atteindre l'organe visé. La meilleure solution est donc d'injecter le produit dans la peau, à proximité de la lésion à traiter. Cela lui évitait de devoir emprunter la circulation générale, de passer par l'estomac ou le foie.

En effet, ces organes sont souvent mis à rude épreuve par des médicaments puissants, efficaces, mais agressifs. De plus, avec la mésothérapie, le médicament peut être beaucoup plus faiblement dosé.

Autrement dit, un traitement mésothérapeutique est aussi efficace qu'un traitement traditionnel, mais les effets indésirables sont considérablement diminués.

Voici les principaux domaines où l'usage de la mésothérapie montre toute sa puissance :

La mésothérapie, médecine du sport

Un grand nombre de sportifs de haut niveau sont traités par la mésothérapie. Ils sont ainsi rapidement rétablis et peuvent reprendre l'entraînement sans consommer de médicaments par voie générale et sans infiltration de cortisone. Les affections traumatiques articulaires (telles que les entorses de la cheville) ainsi que les tendinites du coude ou de l'épaule, et les élongations musculaires sont du ressort de la Mésothérapie. Ce traitement peut être complété par des techniques classiques de strapping, physiothérapie ou kinésithérapie.

Stimulation des défenses immunitaires de l'organisme

Dans les infections récidivantes ou chroniques telles que rhino-pharyngite, angine, otite, sinusite, bronchite, cystite, etc., la mésothérapie permet de diminuer de façon notable la prise d'antibiotiques et l'absentéisme scolaire chez l'enfant notamment.

Dermatologie

Certaines affections dermatologiques, comme le zona ou l'herpès, sont traitées avec efficacité par la mésothérapie. Cette technique est très performante pour traiter le zona au début de la maladie, permettant d'éviter l'installation des douleurs résiduelles très invalidantes et tenaces de cette affection.

Esthétique

La "cellulite" est une bonne indication de la mésothérapie qui permet d'atténuer l'aspect de peau d'orange et de perdre du volume. C'est un des éléments du traitement qui doit s'accompagner de mesures hygièno-diététiques.

Ce traitement permet aussi d'améliorer l'insuffisance veineuse toujours associée à la cellulite. La mésothérapie aide dans la lutte contre le vieillissement du visage, cou et décolleté ainsi que celui des mains par le Mésolift. Cette technique utilise soit un cocktail de vitamines, associées éventuellement à d’autres substances, et stimule la peau, soit de l’acide hyaluronique qui a la propriété de réhydrater cette dernière.

Possibilité d'agir sur les adiposités localisées par traitement de mésolipolyse.

Les pelades, les cicatrices hypertrophiques, les rides superficielles, les vergetures récentes, sont également améliorées par cette technique. La chute des cheveux peut être retardée.

Rhumatismes, névralgies, douleurs chroniques

C'est un domaine privilégié de la Mésothérapie. Elle permet de traiter les douleurs accompagnant les rhumatismes dégénératifs comme l'arthrose, à tout âge et dans toutes leurs localisations, même chez les malades ne supportant pas les anti-inflammatoires administrés par les voies traditionnelles.

Elle a une action décontracturante, anti-inflammatoire et antalgique indiscutable. Le confort du malade est amélioré, la rééducation facilitée et la prise de calmants de la douleur diminuée. Ce traitement peut retarder l'intervention chirurgicale pour l'arthrose de la hanche et du genou.

Migraines et céphalées

En crise ou à titre préventif, la mésothérapie est une arme efficace dans le traitement de ces affections très invalidantes et récidivantes. Elle permet un traitement du terrain, après l'établissement d'un diagnostic rigoureux.

Revenir au début de la page


Définition médicale :

C'est en 1958 que le terme "mésothérapie" fut proposé par le docteur Michel Pistor. Ni médecine douce, ni médecine parallèle, la mésothérapie est une technique thérapeutique qui permet le ciblage précis d'une pathologie loco-régionale par une micro-dose de médicaments allopathiques injectés dans le tissu sous-cutané superficiel.

La définition énoncée par le docteur Michel Pistor il y a plus de 40 ans est plus que jamais d'actualité : «Injecter peu, rarement, au bon endroit». La mésothérapie permet de traiter le mal où il se trouve, avec quelques gouttes de médicament et sans effets indésirables.

Depuis le début des années 80, la mésothérapie ponctuelle systématisée du docteur Didier Mrejen apporte une sémiologie objective et reproductible qui fournit au niveau de la peau des indications précises sur le siège exact des points à piquer et sur le choix des médicaments à injecter.

Ainsi, actuellement, la mésothérapie se définit-elle comme une technique thérapeutique originale, par la micro-dose de médicaments administrés au patient en des sites d'injection bien définis en même temps que sont précisées les indications de ce mode de traitement.

80% des pathologies abordées en mésothérapie relèvent du domaine de la rhumatologie, de la traumatologie et de la médecine du sport. La médecine esthétique, avec la correction des rides et l'effacement de certaines cellulites, emporte aussi l'adhésion de nombreux patients.

Les autres domaines privilégiés de la mésothérapie sont : 
- les injections récidivantes de la sphère ORL et génito-urinaire (micro-vaccinations) 
- les pathologies fonctionnelles du tube digestif 
- les pathologies vasculaires

Revenir au début de la page


Les indications de la mésothérapie

(à titre indicatif)

Maladies ostéo-articulaires :
Arthroses, lombalgies et lumbagos, rhumatismes.

Pathologies du sport :
Elongations, épicondylites, entorses, tendinites.

Pathologies douloureuses :
Migraines et céphalées, névralgies intercostales, règles douloureuses, sciatiques.

Pathologies infectieuses :
Abcès dentaire, angine à répétition, bronchite à répétition, infections urinaires, infections gynécologiques, pharyngites, rhumes à répétition, sinusites, zonas.

Immunologie et allergologie :
Prévention des infections récidivantes, asthme bronchique, rhume des foins.

Médecine esthétique :
Cellulite, chute des cheveux, cicatrices disgracieuses, adiposités localisées.

Pathologies diverses :
Colite spasmodique, crampes musculaires, jambes lourdes, presbytie.

D'autres indications pourront être discutées avec votre médecin. N'hésitez pas à l'interroger !

Revenir au début de la page


Vous pouvez également télécharger le fascicule de recommandations pour le patient (format Microsoft Word).

 


Pour des informations supplémentaires, consultez notre répertoire "Questions/Réponses".